<

Les Chambres de GARDE ou Lieux Individuels de Repos

19 février 2006

Les Chambres de GARDE ou Lieux Individuels de Repos depuis le décret N° 2002-9 du 4 Janvier 2002

Les IADE du CHU de CAEN m’on demandé de faire un tour de France à propos des conditions de gardes (Nous continuons à employer ce terme volontairement) En effet les Gardes,le travail,les urgences vitales où l’on doit être parfois opérationnels en2 mn ,n’ont pas changé . Seul le cadre juridique a changé. Nous pensons qu’un directeur de CHU arrivant à 5 h du matin avec une rate explosée aimerait trouver une équipe aussi fraîche que possible afin de le prendre correctement en charge.
Or,nous ne sommes pas du personnel de nuit. Statistiquement nous nous levons ,même pour prendre une garde à 20 h, entre 6 et 7 h du matin.Cela veut dire que la césarienne de 5 h du matin sera effectuée la nuit suivante ,avec du personnel debout depuis près de 23 heures !
C’est la raison pour laquelle nous réclamons le maintien des chambres de garde pour,à défaut d’y dormir ,s’y reposer et s’y "ressourcer " quelques minutes . Cette mesure simple est sans coût réel supplémentaire pour l’Etablissement .
Nous nous étonnons qu’à Lyon ,par exemple on se repose sur des matelas juchés à terre. C’est une question qui concerne notre dignité ,celle du personnel hospitalier dans son ensemble.C’est une une question de sécurité au - delà desquelles tous les cadres juridiques n’entamerons pas notre détermination. En effet ,qu’est-ce qu’une chambre de garde ?C’est un élément faisant partie du système de sécurité ,pami d’autres éléments.
Mais, ces cadres juridiques explosent littéralement lorsqu’il s’agit de prendre en charge un patient en matinée opératoire de 3 à 4 heures au-delà du temps légal du travail,imposé à 7 h 30. Les Directions n’interviennent pas dans ce cas de figure et nous savons tous que cela n’arrive pas de façon exceptionnel.
Et puis ,souvenons - nous du fameux "binôme IADE-MAR" ! Ne nous appelle-t-on pas encore "L’EQUIPE d’ANESTHESIE" dans tous les Hôpitaux français ?
Alors si les DSSi ,Les DG des CHU veulent rompre avec cette notion "d’Anesthésie à Quatre mains" , symbole de Sécurité et de Confort au sein du Bloc opératoire reconnue par la SFAR,le SNPHAR et bien d’autres syndicats professionnels ,que ces structures administratives déclarent officiellement que le cadre juridique leur importe plus que la SÉCURITÉ.Et surtout qu’ils l’écrivent ! Nous ,nous tirons une sonnette d’alarme afin de signaler que toutes les conditions ne sont plus réunies afin de travailler dans de bonnes conditions.L ’ambiance délétère que crée les responsables administratifs,la suppression des lieux de repos individuels,est qu’on le veuille ou non une entaille constituée dans la fameuse question des experts et procureurs."As-t-on donné toutes les chances au patients ? " Nous savons tous, que la législation est souvent précédée par les faits sur le terrain plutôt que dans les bureaux Administratifs !
pour d’autres informations sur le collectif des Infirmiers Anesthésistes et Ibode au CHU de CAEN cliquer sur cette ligne
- ciarcr wanadoo.fr

edouardpodyma mac.comle conflit au jour le jour...
mise en ligne : le mercredi 15 février 2006

13 Janvier 2006 :Rendez- vous DSSi,Mme Biery
17 janvier 2006 rendez- vous Pr JL Gérard Doyen,Chef de Service du Département d’Anesthésie.
19 janvier 2006 rendez-vous DSSi ,Mme Biery
23 Janvier rendez-vous Mme Le Brethon Députée-Maire,présidente du CA d’Administration du CHU de CAEN.(Hôtel de Ville) avec Mme Bierry
30 Janvier 2006 , et après médiation Mme Le Brethon et le Président CME rendez- vous Monsieur le Directeur Général du CHU.
23 Janvier ,Soutien de M.le Président de Région Basse-Normandie.
2 Février 2006 :Communiqué du CHU via Mme Hamon-Philippe
"sur chacun des 3 sites du CHU pouvant accueillir de l’activité opératoire en nuit ( bloc de gynécologie-obstétrique/ bloc du DATU / bloc de neurochirurgie ) , des lieux de repos collectifs équipés de transats en nombre suffisant seront à disposition des personnels IADE, IBODE et élève-IADE désormais en horaire de travail effectif de 12H dans certaines des anciennes chambres de garde , l’IBODE de neurochirurgie restant dans l’actuelle salle de pause du bloc de neurochirurgie . Ces lieux ont été privilégiés aux actuelles salles de pause du bloc de la salle des naissances et salles de pause du bloc du DATU 01-103 ( ancienne " tisanerie "diminuée de superficie suite aux travaux du bloc ) et 01-125 pour leur localisation plutôt " au calme " au sein même de l’hôtel de Garde" -

13 février 2006 :Mise en référé de la part du syndicat cgt pour réquisitions abusives de la part de la direction du CHU Jugement en faveur des IADE -IBODE ,entraînant la condamnation du CHU

13 Février 2006 ,dans le même temps , réception d’une délégation du chu ,par un conseiller du Ministre lors de l’inauguration de l’arh-drass,ddass.Parmi eux,représentant des IADE et IBODE.Le dossier est au Ministère.
15 Février 2006 Lettre adressées aux IADE-IBODE afin de déterminer la forme des actions à venir. Rendez-vous pris pour la Médecine préventive et une demande de réunion extraordinaire du CHS-CT .
15 Février 2006 Communiqué de Presse
16 Février ,rencontre avec le Doyen ,Chef de Service du Département d’Anesthésie-Réanimation et des Urgences.
16 Février ,rencontre avec le Docteur Gauberti ,Médecin du Travail.
Mardi 21 Février reprise d’un débrayage d’une heure de 8 h à 9 heures. Réunion - débat locaux de l’intersyndicale.

2002 - 2017 - © CIARCR | |