<

Les Chambres de GARDE

11 mars 2006

Les Chambres de GARDE ou lieux individuels de Repos

Les Chambres de GARDE ou Lieux Individuels de Repos depuis le décret N° 2002-9 du 4 Janvier 2002
Les IADE du CHU de CAEN m’on demandé de faire un tour de France à propos des conditions de gardes (Nous continuons à employer ce terme volontairement) En effet les Gardes,le travail,les urgences vitales où l’on doit être parfois opérationnels en2 mn ,n’ont pas changé . Seul le cadre juridique a changé. Nous pensons qu’un directeur de CHU arrivant à 5 h du matin avec une rate explosée aimerait trouver une équipe aussi fraîche que possible afin de le prendre en charge. Or,nous ne sommes pas du personnel de nuit. Statistiquement nous nous levons ,même pour prendre une garde à 20 h, entre 6 et 7 h du matin.Cela veut dire que la césarienne de 5 h du matin sera effectuée avec du personnel debout depuis près de 23 heures ! C’est la raison pour laquelle nous réclamons le maintien des chambres de garde pour,à défaut d’y dormir ,s’y reposer et s’y "ressourcer " quelques minutes . Cette mesure simple est sans coût réel supplémentaire pour l’Etablissement Nous nous étonnons qu’à Lyon ,par exemple on se repose sur des matelas juchés à terre. C’est une question qui concerne notre dignité ,celle du personnel hospitalier dans son ensemble.C’est une une question de sécurité au - delà desquelles tous les cadres juridiques n’entamerons pas notre détermination. Car,enfin ces cadres juridiques explosent lorsqu’il s’agit de prendre en charge un patient en matinée opératoire 3 à 4 h. au-delà du temps légal du travail,imposé à 7 h 30. Les Directions n’interviennent pas dans ce cas de figure et nous savons tous que cela n’arrive pas que de façon exceptionnel. Et puis ,souvenons - nous du fameux "binôme IADE-MAR" ! Ne nous appelle-t-on pas encore "L’EQUIPE d’ANESTHESIE" dans tous les Hôpitaux français ? Alors si les DSSi ,Les DG des CHU veulent rompre avec cette notion d’Anesthésie à Quatre mains , symbole de Sécurité et de Confort au sein du Bloc opératoire reconnue par tous,qu’ ils déclarent que le cadre juridique leur importe plus que la SÉCURITÉ. Nous savons tous que la législation est souvent précédée par les faits concrets et les besoins se déroulant sur le terrain plutôt que dans les bureaux Administratifs ! pour d’autres informations sur le collectif des Infirmiers Anesthésistes et Ibode au CHU de CAEN Plus d’informations cliquer sur cette ligne ciarcr wanadoo.fr edouardpodyma mac.com

2002 - 2017 - © CIARCR | |