<

Le point sur l’ONI en mars 2012

5 mars 2012

L’ordre national des infirmiers a été crée par une loi du 21 décembre 2006.

Organisé en 3 niveaux (départemental, régional et national), il s’est structuré au cours de l’année 2008 avec ses premières élections. Les infirmiers ont été appelés à voter pour leurs conseillers ordinaux départementaux en avril 2008 pour un mandat de 4 ans. Ces conseillers départementaux ont élu en juillet des conseillers régionaux qui ont élus fin 2008 les conseillers nationaux.

La présidente de l’ONI a alors été désignée.

Il semble que la majorité silencieuse des 515.754 infirmiers français soient restée dubitative voire ignorante face à ce nouvel Ordre professionnel.

Pour exercer un infirmier doit, depuis 2008, être inscrit auprès de l’Ordre National des Infirmiers (à l’exception des infirmiers militaires). Beaucoup d’infirmiers l’ignorent encore.

Les débuts de l’ONI ont été chaotiques, marqués par une communication agressive, une guérilla entre le ministère de la Santé et les instances dirigeantes de l’ONI portant notamment sur le montant demandé pour l’inscription au tableau de l’ordre.

L’ONI se dote d’une structure : 156 salariés, 124 sites (un par conseil départemental, un par conseil régional et un pour le conseil national). Pour son financement, il souscrit un emprunt auprès d’une banque en tablant sur 75 € de cotisation par infirmier et par an (37,5 millions d’euros).

Mais l’Ordre n’a su ni convaincre, ni contraindre. L’été 2011 est celui de toutes les crises : la présidente démissionne, et l’ordre national des infirmiers est au bord de la cessation de paiement.

Avec l’aide de l’Etat, un plan de restructuration drastique est mis en place, une cotisation allégée est adoptée pour les salariés. Il est évoqué également une cotisation obligatoire pour les infirmiers libéraux et facultative pour les salariés. Le nombre de site passe à 23 structures en région et 42 salariés.

Les derniers chiffres communiqués par l’ONI sont de novembre 2011 : 106.363 inscrits sur 515.754 infirmiers (20,6 %). Inscrit ne signifie pas à jour de cotisation.
Le 26 janvier 2012, le président de l’ONI annonce 110.000 inscrits et 90.020 cotisants.

Aujourd’hui, l’inscription est toujours obligatoire mais elle est devient de plus en plus difficile à justifier.

Notons au passage que le mandat initial des conseillers départementaux était fixé à 4 ans, avec renouvellement de la première moitié en 2010.
Un premier décret (26 février 2010) a prorogé le mandat de 4 à 6 ans (et donc 3 ans pour le premier renouvellement par moitié).
Le 24 novembre 2011, un second décret prolonge le mandat des conseillers nationaux à 8 ans (6 ans pour le premier renouvellement par moitié).

Si vous n’êtes pas inscrit, inutile de vous précipiter pour participer aux prochaines élections : il faut vous être inscrit à l’ordre depuis 3 ans pour être candidat et depuis 2 mois pour être électeur.

2002 - 2017 - © CIARCR | |