<

EI8 : Mission chirurgicale à Bamala Mali

1er décembre 2007

Du 13 au 21 Janvier 2007 s’est déroulée une mission chirurgicale au Centre Hospitalier Mère-Enfant (CHME) « le Luxembourg » à Bamako (Mali).
Cette mission s’est effectuée dans le cadre de l’association « santé et développement »(www.santedev.org) présidée par le Dr JC Lallier.

La mission était composée de six personnes :les Drs Benateau et Benchemam chirurgiens Maxillo-faciaux ;le Dr Letouzé MAR Pédiatre ;Mmes Chenu et Roptin IDE du service de chirurgie maxillo-faciale et moi- même Sabine Ozanne IADE :
Je travaille au bloc de chirurgie pédiatrique au CHU de Caen depuis plus de sept ans avec le Dr Letouzé et nous avons des vacations de chirurgie maxillo-faciale avec les Drs Benateau et Roffé.
Mon activité lors de cette mission, a été celle d’une IADE en chirurgie maxillo-faciale pédiatrique (fentes labio-palatines et noma).

Le dimanche de notre arrivée, la journée a été consacrée à la sélection des patients à opérer par l’équipe médico-chirurgicale selon certains critères :

- Durée d’intervention limitée à 2 heures (l’intervention se fait en ventilation spontanée avec aide inspiration manuelle donc majoration de l’hypercapnie qui augmente le saignement)
- État général des enfants (observation clinique essentiellement)
- Deuxième temps d’une intervention pratiquée lors de la mission précédente
-Bon résultat esthétique et fonctionnel assuré.
Puis ,du lundi au vendredi, nous avons anesthésié 19 enfants (dont un garçon de 8 ans ,2 fois pour des pansements de brûlure) et un adulte de 37 ans (pour séquelles de noma).Fentes labiales et palatines ont constitué la majorité des interventions (15) .4 patients ont été pris en charge pour des cures de séquelles de noma (le noma est une forme de gangrène foudroyante d’origine infectieuse (bactéries diverses) qui se développe dans la bouche et ravage les tissus du visage ; les causes sont principalement le manque d’hygiène et la malnutrition .

Nos journées ont compté en moyenne 8 H de bloc opératoire ; Avant de partir du CHME, nous revoyions nos patients. Le samedi a été consacré à revoir tous les opérés de la semaine : réfections des pansements et dernières mises au point des prescriptions avant le départ.
Dimanche, quartier libre avant de reprendre l’avion pour la France.

C’est ma première mission de travail à Bamako (je connaissais le Mali comme touriste avec des amis dogons).M.Badda Maïga IADE malien du CHME, est au CHU de Caen en formation : J’ai participé à son encadrement et des liens de sympathie mutuelle se sont créés.
Badda m’a donné des conseils avisés pour préparer cette mission et m’a recommandé auprès d’Aly Seyba ,panseur du bloc ,qui a été pour moi un précieux référent ainsi que M.Diah(IADE).

L’intégration au sein de l’équipe de la mission a été réussie, d’où un travail efficace et agréable. Les conditions de travail locales ont été excellentes :
- un bloc et une SSPI neufs et équipés
- une équipe locale dynamique et motivée. Les acteurs locaux nous ont beaucoup aidés en étant très présents et très demandeurs en ce qui concerne les compétences en anesthésie. Il y a eu un véritable échange au niveau professionnel mais aussi humain.
- un accueil formidable de la part de tous.
De retour du CHME, en collaboration avec Badda nous pensons que des actions peuvent être entreprises, comme la réorganisation des chariots d’anesthésie en vue d’améliorer la gestion du matériel dans le respect des règles d’hygiène -
Des échanges peuvent se créer avec l’Association des Assistants Médicaux d’Anesthésie Réanimation (IADE du Mali) : une Formation Permanente des nouvelles données en Anesthésie-Réanimation peut s’instaurer (ex : la SARANF (Société d’Anesthésie-Réanimation d’Afrique Noire Francophone), équivalente de notre SFAR, organise chaque année dans un pays de l’ANF un congrès d’une semaine à dix jours .
Cette année, au mois de novembre 2007, le congrès se déroule à Bamako et présentera des ateliers d’enseignement postuniversitaire pour MAR et IADE .

Badda se propose d’y développer un sujet qui sera abordé également au congrès des IADE à Caen en octobre 2007 : « Utilisation des masques laryngés en anesthésie pédiatrique : données récentes ».
Cette communication sera conseillée et supervisée par le Dr Letouzé.

Pour conclure, je remercie le Dr Letouzé pour son aide inestimable et son enthousiasme, inutile de vous dire que j’ai le projet de poursuivre dans cette voie. Cette mission a été pour moi très importante tant au niveau professionnel que personnel.
Avec les membres de l’équipe, nous préparons déjà la prochaine mission : Amélioration de ’organisation, recherche de financements.
S. OZANNE

2002 - 2017 - © CIARCR | |